La comédie humaine du travail de la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale

Danièle Linhart (Auteur) A la sur-humanisation manageriale Paru le 29 janvier 2015 Essai (broché) en français
5 2 avis
    La comédie humaine du travail de la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale_0
    La comédie humaine du travail de la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution 29-01-2015
      Editeur Eres
      Collection Sociologie clinique
      Format 14cm x 22cm
      Nombre de pages 160
    • Avec Taylor, le « père » de l'organisation scientifique du travail, les ouvriers devenaient un rouage passif, astreint à une stricte conformité aux consignes et modes opératoires. Leur travail devait se dérouler indépendamment de leur état d'esprit, de leurs états d'âme et de leurs savoirs.  Le management moderne semble aux antipodes d'une telle orientation. Il clame sa volonté de reconnaître la dimension humaine des salariés, mise sur leur subjectivité, leur personnalité et tend à « psychologiser » les rapports de travail... Voir la suite

    fnacpro.be

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 19 €
      18 €05

      En stock en ligne

      Livraison à partir de 2 €99
      Compte-tenu de la situation actuelle, nos délais de livraison peuvent être allongés.

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale La comédie humaine du travail de la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale

    • Prix adherent
    Ajoutez la carte adhérent à votre panier et profitez immédiatement de 5% sur tous vos achats.
    Pourquoi devenir adhérent? Découvrez tous les avantages!

    Résumé

    Avec Taylor, le « père » de l'organisation scientifique du travail, les ouvriers devenaient un rouage passif, astreint à une stricte conformité aux consignes et modes opératoires. Leur travail devait se dérouler indépendamment de leur état d'esprit, de leurs états d'âme et de leurs savoirs.   Le management moderne semble aux antipodes d'une telle orientation. Il clame sa volonté de reconnaître la dimension humaine des salariés, mise sur leur subjectivité, leur personnalité et tend à « psychologiser » les rapports de travail. Pourtant Danièle Linhart soutient que la logique reste la même : dans les deux cas, s'organise en réalité une disqualification des métiers, de la professionnalité, de l'expérience qui tend à renforcer la domination et le contrôle exercés par les dirigeants. Le résultat est le même : un travail qui perd son sens, qui épuise. Pire encore, le travail moderne précarise subjectivement les salariés, qui, constamment mis à l'épreuve, sont conduits à douter de leur propre valeur et légitimité. En rapprochant Taylor des managers modernes, l'auteur questionne cette idéologie qui prend de plus en plus de place dans la réalité du travail telle qu'elle se dégage à travers ses propres enquêtes et celles des spécialistes en sciences sociales du travail. Cet ouvrage a reçu le Prix de l'Écrit Social 2015. Mise en vente le 29 janvier 2015.

    Avis clients : 2 avis La comédie humaine du travail de la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale

    5/5
    • 0
      1
    • 0
      2
    • 0
      3
    • 0
      4
    • 2
      5
    Le plus utile
    Hysore

    Avis posté le 11 sept. 2015

    FORMIDABLE

    Indispensable pour manager comme pour être managé, pour comprendre de que l'on fait autant que ce que l'on subi.

    Le mieux noté
    Ophélie

    Avis posté le 02 nov. 2018

    Excellent livre qui pousse à la réflexion

    J'ai littéralement dévoré ce livre. La construction du livre rend la lecture plaisante et rapide. La comédie humaine du travail met en lumière beaucoup de problématiques qui poussent à la réflexion. Certaines remises en question peuvent, dans un premier temps, apparaitre comme "dures" puis avec une reprise de recul, on se rend compte de notre formatage et de la nécessite à nous remettre en cause. Excellent ouvrage, je conseille vivement la lecture !

    Caractéristiques détaillées

    Editeur

    Eres

    Date de parution

    29-01-2015

    Collection

    Sociologie clinique

    Format

    14cm x 22cm

    Poids

    0,2150kg

    EAN

    978-2749246321

    ISBN

    2749246326

    Illustration

    (donnée non spécifiée)

    Nombre de pages

    160

    Format

    14,20 x 22,00 x 1,20 cm

    Poids du produit

    0,21 Kg