Symphonie n°6

    Symphonie n°6_0
    Symphonie n°6
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Interprète(s) Vladimir Lande St. Petersburg State Symph Orchestra
      Date de parution avril 2012
    • Remarqué par Chostakovitch dès sa Première symphonie, le compositeur polonais Mieczyslaw Weinberg fit toute sa carrière en URSS-Russie où il s'était réfugié dès 1939. Pendant les années 60, sa musique connut une gloire nationale de tout premier plan, puisqu'il fut joué par Rostropovitch, Oïstrakh, Kogan, Gilels, Kondrachine ou Barchaï ; mais cette gloire ne devait jamais réellement traverser les frontières des dictatures communistes et, à partir de la chute du Mur, il tomba dans l'oubli le plus total puis la misère jusqu'à... Voir la suite

    fnacpro.be

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • Prix Fnac  9 €49
    • 10 neufs dès 8 €99  
    • 9 €99
      9 €49

      Plus que 3 en stock

      Livraison à partir de 2 €99
      Compte-tenu de la situation actuelle, nos délais de livraison peuvent être allongés.

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale Symphonie n°6

    • PRIX ADHERENT
    Ajoutez la carte adhérent à votre panier et profitez immédiatement de 5% sur tous vos achats.
    Pourquoi devenir adhérent? Découvrez tous les avantages!

    Résumé

    Remarqué par Chostakovitch dès sa Première symphonie, le compositeur polonais Mieczyslaw Weinberg fit toute sa carrière en URSS-Russie où il s'était réfugié dès 1939. Pendant les années 60, sa musique connut une gloire nationale de tout premier plan, puisqu'il fut joué par Rostropovitch, Oïstrakh, Kogan, Gilels, Kondrachine ou Barchaï ; mais cette gloire ne devait jamais réellement traverser les frontières des dictatures communistes et, à partir de la chute du Mur, il tomba dans l'oubli le plus total puis la misère jusqu'à sa mort en 1996. Triste sort qu'il n'a vraiment pas mérité, car ses ouvres n'ont pas à pâlir à côté de celles de bien des compositeurs plus célèbres de son temps, même s'il est vrai que son style devait obstinément se maintenir dans le langage soviétique de son temps. On commence lentement à le redécouvrir, et à s'apercevoir qu'il n'était pas un simple sous-Chosta : une vingtaine de symphonies, dix-sept quatuors, des opéras, de la musique de chambre, des mélodies, bref, il n'est pas de genre qu'il n'ait abordé avec le même bonheur. Sa Sixième symphonie, créée en 1963 par Kondrashin, comporte cinq mouvements et fait appel à un chour de garçons en plus de l'orchestre. Les textes énoncent tour à tour l'insouciance de la jeunesse, ou les drames qui peuvent survenir dans le cours de l'Histoire - n'oublions pas que toute la famille de Weinberg périt dans les camps de concentration nazis. Lui-même fut arrêté en 1953 pour crime de « nationalisme bourgeois juif », et seule l'intervention de Chostakovitch ainsi que la mort du criminel Staline quelques semaines plus tard purent lui rendre la liberté, si l'on peut appeler ainsi la vie en URSS à l'époque. Plus « léger » peut-être que son mentor et ami, Weinberg a su intégrer autant le fonds russe que les tournures juives traditionnelles dans sa musique, ainsi qu'on peut le découvrir dans cette symphonies. Par contre, ce sont les thèmes moldaves qu'il emprunte dans sa Rhapsodie moldave, ce qui n'a d'ailleurs rien d'étonnant. A (re)découvrir d'urgence, car Weinberg est vraiment un compositeur majeur de l'ère soviétique.

    Avis clients Symphonie n°6

    Soyez le premier à partager
    votre avis sur ce produit

    Donner votre avis ✔ Votre avis a été enregistré

    Caractéristiques détaillées

    Compositeur

    Mieczyslaw Weinberg

    Editeur

    Naxos

    Collection

    Naxos Et Ses Labels

    Date de parution

    avril 2012