Concertos pour violon et orchestre

5 1 avis
    • Concertos pour violon et orchestre_0
    Concertos pour violon et orchestre

    Revendez le vôtre : Concertos pour violon et orchestre en quelques clics seulement,
    sur fnac.be

    1. Vous mettez en vente
    2. Un client achète votre produit
    3. Vous expédiez votre produit
    4. Vous êtes payés
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    fnacpro.be

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • Prix Fnac  17 €10
    • 1 neuf dès 30 €29   et 1 occasion dès 11 €
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale Concertos pour violon et orchestre

    • PRIX ADHERENT
    Ajoutez la carte adhérent à votre panier et profitez immédiatement de 5% sur tous vos achats.
    Pourquoi devenir adhérent? Découvrez tous les avantages!

    Caractéristiques détailléesConcertos pour violon et orchestre

    AUTRES OEUVRES Autour de Johannes Brahms

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Johannes Brahms

    Écoute gratuite avec

    Avis clients Concertos pour violon et orchestre

    5/5
    • 1
      0
    • 2
      0
    • 3
      0
    • 4
      0
    • 5
      1
    5 Remède pour rendre amoureux du violon ! Posté le 05 déc. 2007

    Cet album est un véritable régal. Christian Ferras, disparu hélas prématurément, se révèle à travers ces 4 oeuvres si souvent jouées et rejouées comme peut-être le meilleur violoniste Français (pardon Jacques Thibaud!) et incontournable au plan international (n'est-ce-pas Monsieur Von Karajan qui l'appréciais tant!). Christian Ferras met ici toute sa technique parfaite et sa virtuosité sans m'as-tu-vu, exclusivement au service d'une sensibilité à fleur de peau, d'un phrasé ciselé et romantique qui sait alterner douceur et fougue, sans jamais de nervosité excessive. Son interprétation de l'opus 61 associée à cette conduite calme et majestueuse de Karajan nous fait redécouvrir Beethoven et le violon, dans une oeuvre quelquefois rabachée et dénaturée. Ecoutez en les yeux fermés la cadence du 1°mouvement, solo ad libidum sur deux cordes, c'est un pur bonheur. Merci aussi à la technique du numérique qui magnifie ainsi nos anciens vinyles des années 60.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?