Cosi fan tutte

5 1 avis
    • Cosi fan tutte_0
    Cosi fan tutte

    Revendez le vôtre : Cosi fan tutte en quelques clics seulement,
    sur fnac.be

    1. Vous mettez en vente
    2. Un client achète votre produit
    3. Vous expédiez votre produit
    4. Vous êtes payés
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    fnacpro.be

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • Prix Fnac  22 €49
    • 7 neufs dès 16 €98  
    • 24 €99
      22 €49

      Plus que 2 en stock

      Livraison gratuite

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale Cosi fan tutte

    • Journées Adhérents

    Journées Adhérents:
    -10% de remise sur une large gamme de produits!

    Offre réservée à nos adhérents valable jusqu'au lundi 27mai 09h59, dans la limite des stocks disponibles et uniquement pour les produits en stock et vendus par Fnac.be. Offre non cumulable avec d'autres offres en promotion ou avantages adhérents. Remise non valable à l'achat d'un iPhone, Apple Watch Serie 3 & 4, Devialet, une console de jeux, coffrets cadeau, cartes cadeau, cartes prépayées, billetterie, livres francophone, bon plans et certains autres produits.

    Ajoutez la carte adhérent à votre panier
    et profitez immédiatement de -10% sur tous vos achats.

    Caractéristiques détailléesCosi fan tutte

    AUTRES OEUVRES Autour de Wolfgang Amadeus Mozart

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Wolfgang Amadeus Mozart

    Écoute gratuite avec

    5/5
    • 1
      0
    • 2
      0
    • 3
      0
    • 4
      0
    • 5
      1
    5 Le Così du siècle, le miracle de l'ironie Posté le 06 août 2011

    Karajan a enregistré en 1954 ce Cosi fan tutte, peu avant ou après son Ariane à Naxos, encore un opéra de l'ambiguïté. Epoque incontestablement bénie dans sa carrière. Le legato déjà présent, la rondeur sensuelle et comme ironique du son, celui du Philharmonia à son sommet, expriment le cynisme inhérent à l'oeuvre, par lequel il faut passer pour le dépasser, ce que ne comprendront jamais les exégètes vertueux. C'est ainsi que nous sentons qu'il y a autre chose derrière ce qui est dit, autre chose que la trivialité antiféministe de l'anecdote, que c'est un opéra du désir et de ses ruses et que, idée pas étrangère au XVIIIe siècle, le théâtre est plus vrai que la vie réelle et que ses conventions, lesquelles ont l'air de triompher dans le choeur final. Les chanteurs sont presque toujours les meilleurs dans leur rôle, le Ferrando de Simoneau, lyrique et tendre, l'Alfonso de Bruscantini, qui s'intégre parfaitement à la conception du chef, toujours ironique et ambigu, jamais affirmatif ni vraiment méchant, paraissant les soixante ans du personnage alors qu'il en avait trente, la Fiordiligi de Schwarzkopf, ici le commentaire est inutile, la Dorabella sensuelle de Nan Merriman, excitante (pour un homme, physiquement) dans la scène de la séduction, la si vivante et nerveuse Despina de Lisa Otto, le Guglielmo un peu brutal, mais c'est parce qu'il doit l'être, de Rolando Panerai, tous volontairement différenciés même quand les tessitures sont proches, et on devine ici encore le rôle du chef dans la mise en valeur de ces oppositions de caractère. Il y a les coupures de l'époque, la technique d'enregistrement date, mais face à un tel miracle, les versions récentes et trop souvent péremptoires ne peuvent rien. Livret sur CD-Rom (autres possibilités chez EMI).


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

      Attention Une erreur est survenue, veuillez réessayer plus tard.