Opus eponymous

Ghost (Interprète) CD album Paru le 3 novembre 2010
4 3 avis
    • Opus eponymous_0
    Opus eponymous
    Se faire alerter

    Tenez vous alerté d'une baisse de prix, d'une promo ou d'une offre exeptionnelle.

    Revendez le vôtre : Opus eponymous en quelques clics seulement,
    sur fnac.be

    1. Vous mettez en vente
    2. Un client achète votre produit
    3. Vous expédiez votre produit
    4. Vous êtes payés
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Interprète(s) Ghost
      Date de parution novembre 2010

      Voir toutes les caractéristiques

      Classe énergie Fiche énergétique de Titre
    • Entité mystérieuse au Line Up fantôme, GHOST fut une des plus grande révélation de 2010. Leur Hard Rock rempli d'occultisme, entre MERCYFUL FATE, les premiers CANDLEMASS et BLACK SABBATH, eut l'effet d'un éléctrochoc au sein de la scène Metal en général, Metalheads de tout bord se prenant à fredonner ces refrains entêtant au possible, diaboliquement efficace me direz-vous. Déjà Culte. BUY OR DIE !

    fnacpro.be

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • Prix Fnac  19 €95
    • 9 neufs dès 11 €76  
    • 21 €
      19 €95

      En stock en ligne

      Livraison gratuite

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale Opus eponymous

    • PRIX ADHERENT
    Ajoutez la carte adhérent à votre panier et profitez immédiatement de 5% sur tous vos achats.
    Pourquoi devenir adhérent? Découvrez tous les avantages!

    LE MOT DE L'ÉDITEUR Opus eponymous

    Entité mystérieuse au Line Up fantôme, GHOST fut une des plus grande révélation de 2010. Leur Hard Rock rempli d'occultisme, entre MERCYFUL FATE, les premiers CANDLEMASS et BLACK SABBATH, eut l'effet d'un éléctrochoc au sein de la scène Metal en général, Metalheads de tout bord se prenant à fredonner ces refrains entêtant au possible, diaboliquement efficace me direz-vous. Déjà Culte. BUY OR DIE !

    Caractéristiques détailléesOpus eponymous

    AUTRES OEUVRES Autour de Ghost

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Ghost

    Écoute gratuite avec

    4/5
    • 1
      0
    • 2
      0
    • 3
      1
    • 4
      1
    • 5
      1
    5 J'aime Posté le 27 avr. 2016

    J'aime ce premier opus, bien qu'on sent qu'ils se cherchent encore, mais la qualité de la musique est là.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    3 La Chronique du Ouistiti Hurleur Posté le 17 déc. 2015

    L’adepte de musique rock est avant tout un être à part. Aujourd’hui rejeté par la société pour ses mœurs douteuses, il aurait été prestement torturé, jugé puis jeté au bûcher en des époques plus sombres. Le fan de rock fut, est et sera toujours cet éternel suiveur de l’Antéchrist et de ses anges déchus, propageant sur Terre l’annonce du retour de Lucifer en son royaume. Hé oui, toi qui arbore encore ce vieux perfecto patché de partout, qui ne manque pas de brandir ta bière tiède face caméra dans des concerts unissant des centaines de sectaires dans la même ferveur, tu es un salopard d’affreux hérétique et on ne te félicite pas. Il y a cependant les manuels de base pour ceux qui comme toi veulent rejoindre cette noire confrérie. Tu peux toujours te procurer quelques vieux ouvrages de Venom ou de Black Sabbath, quelques Led Zeppelin et Uriah Heep si tu tends plus vers le paganisme rigolard que vers le sacrifice humain. Tu peux prolonger ton effort au niveau CP en suivant les conseils d’éminents anciens de l’Académie australienne en démonologie et lecture de prophéties apocalyptiques dans les verres de Coopers, mais le niveau est déjà costaud. Ensuite, il y a les études supérieurs, avec de bonnes universités en Norvège notamment, mais c’est un cursus long et - assez - douloureux. De toute façon, si vous êtes convaincus que Damien est en vous, le Ouistiti serait bien en peine de vous orienter dans d’autres carrières que celle qui vous semble dédiée par un pacte du sang. Pour maintenir en état votre profonde aversion pour tout ce qui arbore une croix ou une soutane, il faut donc de la pratique et de la musique (mal)saine, c’est essentiel. Lorsque Ghost se prend d’intérêt pour l’enseignement, ce n’est pas pour refiler quelques vieilles recettes, il faut au contraire que ça passionne l’étudiant clouté, que ça l’interpelle. Alors point de cris furieux, point de martelage incessant, le message doit être clair et audible, il doit entrer en vos crânes avec mélodies et groove, et avec quelques bribes de pop. Ne voyez pas là-dedans les lubies d’un professeur plus prompt à la méthode Montessori pour satanistes qu’à un suivi strict des règles du ministère. Simplement, maître Ghost s’adapte à son époque, accepte le fait que le hard-rock ancienne mouture fait fuir les jeunes, païens ou non. C’est pour cette raison que ces cours de rattrapage imposent des textes totalement axés sur l’éloge du Démon tout en les baignant d’un fond musical plus stoner et accessible que nombre de vieux professeurs rebouteux n’oseraient le faire. L’on fait résonner l’orgue afin que nos chères têtes cornues se rendent en cours ("Deus culpa"), puis le maître débute son monologue en musique, avec force gestes obscènes. Il s’appuie sur de grosses basses ("Con clavi con dio"), rend hommage à Cathedral, manie du psychédélisme de bazar noyé dans un chaudron de stoner, puis fait référence sur "Ritual" à l’occultisme des parias de Blue Öyster Cult. La classe se veut divertissante, avec ses grands moments d’emphase qui passionnent les élèves, et quelques baisses de régime bien naturelles du professeur, bien que toujours possédé par son discours. Lorsqu’il rend un vibrant hommage à notre bonne reine de Hongrie avec "Elizabeth" sous des dehors qui mêlent diableries et étonnante pop datée, on s’amuse de son charisme voulu incontestable et de ses allures de mage déglingué. Puis s’achève Genesis et sa marche pompeuse, la cloche sonne et l’on sort de la classe. Les commentaires fusent, le professeur en prend pour son grade, mais si l’on peut discuter le fond de son propos bien trop démonophile pour y croire une seconde, sa façon de présenter ses cours change radicalement des méthodes académiques ancestrales, et ça, c’est un bon point qui fait qu’on attend avec curiosité le deuxième semestre.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    4 Hard rock mélodieux aux sonorités 70 Posté le 15 avr. 2014

    Une bonne entrée en matière pour ce groupe Suédois qui fleure bon le hard rock des années 70. Cet opus rappelle par moments les 2 premiers albums de Blue Oyster Cult. A suivre assurément. Un 2ème album et un MCD de remixes de divers groupes, sont à ce jour disponibles.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

      Attention Une erreur est survenue, veuillez réessayer plus tard.