Au début de l'été 1970

Avraham B. Yehoshua (Auteur) nouvelles Paru en avril 1994 en français
    Au début de l'été 1970_0
    Au début de l'été 1970
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution avril 1994
      Editeur Calmann-Levy
      Collection Littérature Etrangère
      Format 14cm x 21cm
      Nombre de pages 192

      Voir toutes les caractéristiques

    • Né à Jérusalem en 1936, Avraham B. Yehoshua est maître de conférences en littérature comparée à l'université de Haïfa.
      Ses oeuvres sont traduites en de nombreuses langues.
      Ecrivain israélien à l'écoute des voix et des frémissements
      de son pays, Avraham B. Yehoshua a choisi l'art subtil
      de la nouvelle pour balayer nos idées stéréotypées
      sur l'union sacrée de la foi et du patriotisme et l'ardeur
      inconditionnelle des citoyens-soldats.
      Israël a changé. Trois hommes viennent, en trois récits,
      nous en faire prendre...
      Voir la suite

    • Prix Fnac  10 €83
    • 1 neuf dès 10 €15  
    • Toutes les offres
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    LE MOT DE L'ÉDITEUR Au début de l'été 1970

    Né à Jérusalem en 1936, Avraham B. Yehoshua est maître de conférences en littérature comparée à l'université de Haïfa.
    Ses oeuvres sont traduites en de nombreuses langues.
    Ecrivain israélien à l'écoute des voix et des frémissements
    de son pays, Avraham B. Yehoshua a choisi l'art subtil
    de la nouvelle pour balayer nos idées stéréotypées
    sur l'union sacrée de la foi et du patriotisme et l'ardeur
    inconditionnelle des citoyens-soldats.
    Israël a changé. Trois hommes viennent, en trois récits,
    nous en faire prendre conscience. Trois générations
    ayant vécu trois guerres et qui, chacune à sa manière,
    témoignent de leurs doutes. Du vieux professeur
    à la recherche d'un fils dont on lui a annoncé la mort,
    au conférencier venu exalter le sionisme devant les soldats
    du Sinaï et qui découvre leur totale indifférence à la question,
    et au commandant dont l'étrange torpeur contamine
    inexorablement ses hommes, ils sont tous la démonstration
    éblouissante que la guerre agit comme révélateur de la crise
    des valeurs traversée par la société israélienne.
    D'une plume fiévreuse, dans une langue magnifique,
    Avraham B. Yehoshua fait ici la preuve qu'en Israël,
    l'idéologie officielle des temps héroïques résiste mal
    à l'angoissante interrogation des individus sur le sens de leur vie.
    Du roman d'Avraham B. Yehoshua, l'Amant,
    les critiques ont dit :
    « Quatre cents pages de rêve, de fantasme, de magie.
    Six personnages qu'il est difficile d'oublier »
    E. Reichmann (Le Monde)
    « Radiographie amoureuse mais implacablement critique
    d'Israël » H. Bianciotti (Le Nouvel Observateur)
    « Un roman stendhalien. Une magnifique leçon de courage
    et d'optimisme » F. Ducout (Elle).

    Caractéristiques détailléesAu début de l'été 1970

    AUTRES OEUVRES Autour de Avraham B. Yehoshua

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Avraham B. Yehoshua

    Voir Aussi