Lester Young with Oscar Peterson

Lester Young (Saxophone ténor) Oscar Peterson (Piano) (CD album) Paru le 21 octobre 2005
4 2 avis
    • Lester Young with Oscar Peterson_0
    • Lester Young with Oscar Peterson_1
    Lester Young with Oscar Peterson

    Revendez le vôtre : Lester Young with Oscar Peterson en quelques clics seulement,
    sur fnac.be

    1. Vous mettez en vente
    2. Un client achète votre produit
    3. Vous expédiez votre produit
    4. Vous êtes payés
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    fnacpro.be

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • Prix Fnac  10 €44
    • 7 neufs dès 7 €34   et 1 occasion dès 7 €
    • 10 €99
      10 €44

      Plus que 2 en stock

      Livraison gratuite

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale Lester Young with Oscar Peterson

    • PRIX ADHERENT
    Ajoutez la carte adhérent à votre panier et profitez immédiatement de 5% sur tous vos achats.
    Pourquoi devenir adhérent? Découvrez tous les avantages!

    Caractéristiques détailléesLester Young with Oscar Peterson

    AUTRES OEUVRES Autour de Lester Young

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Lester Young

    Écoute gratuite avec

    Avis clients Lester Young with Oscar Peterson

    4/5
    • 1
      0
    • 2
      0
    • 3
      0
    • 4
      2
    • 5
      0
    4 1+3=5 Posté le 12 oct. 2012

    3+1=5 car contrairement au titre de l'album, Lester Young est associé à un quatrième larron, oubli étonnant puisqu'il s'agit de Barney Kassell, qui est quand même une des grosses pointures de la guitare jazz. Avec un tel casting, la virtuosité attendue est au rendez vous, et on a la plaisir d'entendre les musiciens accompagnant Young prendre des solos, nombreux en ce qui concerne Peterson (déjà incroyable de talent) et Kassell. Lester Young en particulier ne déçoit pas : il est au sommet de son art ce qui n'était pas toujours le cas dans les années 50, je trouve que ça se ressent particulièrement au fait qu'il développe toute la variété et la richesse de son jeu, et non des phrases stéréotypées comme parfois à la fin de sa carrière. On le retrouve dans toute son élégance, sa sobriété et sa délicatesse, visiblement décontracté par un contexte favorable (enregistrement en studio dirigé par Granz, petite formation, pas de compétition entre musiciens) il va même jusqu'à pousser la chansonnette ! La bonne qualité sonore rend justice au Président.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    4 L'automne du Président Posté le 01 déc. 2010

    Un Lester Young vers la fin de sa carrière mais avant le début de la chute : que les couleurs de l'automne sont belles avant l'hiver (surtout dans les ballades) ! Peterson (un p'tit jeune à l'époque) et les (grands autres) assurent. Une espèce de classique.Bonus tracks inutiles.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir Aussi

      Attention Une erreur est survenue, veuillez réessayer plus tard.