Contre Spinoza

Diego Donna Critique, système et métamorphose au siècle des Lumières Paru le 10 septembre 2020 Etude (broché) en français
    Contre Spinoza_0
    Contre Spinoza
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution 10-09-2020
      Editeur Georg
      Collection Lumieres 21
      Nombre de pages 312
    • ?1925. Cela faisait quelque temps déjà que l’on s'inquiètait pour Louise de Contrevent. L’ancienne actrice et cocotte du Président du Conseil a disparu. Alors, forcément, en haut, on s’agite, on murmure, on se lèche les babines ! C’est très agréable de trouver un cadavre dans le placard de son adversaire. Mais puisque le commissaire ne l’appelle pas, Simon s’imposera sur cette enquête comme à son habitude. L’appartement de Louise, situé square la Bruyère à Paris, semble attendre le retour de l’actrice dans une éternité... Voir la suite

    • 19 €
      18 €05

      Article en précommande

      Disponible à partir du 10 septembre 2020

      Livraison à partir de 2 €99
      Compte-tenu de la situation actuelle, nos délais de livraison peuvent être allongés.

      En précommande en magasin

      Retrait gratuit

      Voir plus de magasins

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale Contre Spinoza

    • Prix adherent
    Ajoutez la carte adhérent à votre panier et profitez immédiatement de 5% sur tous vos achats.
    Pourquoi devenir adhérent? Découvrez tous les avantages!

    Résumé

    ?1925. Cela faisait quelque temps déjà que l’on s'inquiètait pour Louise de Contrevent. L’ancienne actrice et cocotte du Président du Conseil a disparu. Alors, forcément, en haut, on s’agite, on murmure, on se lèche les babines ! C’est très agréable de trouver un cadavre dans le placard de son adversaire. Mais puisque le commissaire ne l’appelle pas, Simon s’imposera sur cette enquête comme à son habitude. L’appartement de Louise, situé square la Bruyère à Paris, semble attendre le retour de l’actrice dans une éternité tranquille que Jo Parker, une meneuse de revue noire américaine au succès légendaire, viendra troubler sans pudeur. Simon sera pourchassé par un Russe aux yeux d’aciers qu’un collier, offert à Louise par sa tsarine lâchement baignée dans de l’acide, obsède. Accompagné par le commissaire et par Jo Parker dont il essaiera de comprendre les habitudes, il suivra la trace de la cocotte jusqu’en Ardèche. Il rencontrera des enfants de la misère que la vie a abandonnés sous un petit kiosque à Aubenas, cultivera ses idées noires à cause d’une gitane qui lit trop clairement en lui et se heurtera aux habitants d’un village ardéchois qui se taisent. Et il prendra du temps pour lui. Pour écouter un perroquet qui ne parle pas assez ou trop, mais aussi pour discuter avec les habitants hauts en couleurs du square la Bruyère qui renferme dans son jardin autant de secrets que d’histoire de « galipettes » et suivra une malle dans laquelle une mère meurtrière et sa fille ont l’habitude de faire voyager quelques cadavres. Se déroulant au cœur des Années folles, basée sur des faits réels et sur l’histoire du square la Bruyère, cette nouvelle enquête de Simon offre des rebondissements et un dénouement tous sortis de l’imagination fantasque de l’auteur. On prend plaisir à retrouver l’attachante et fine équipe du quai des Orfèvres et ses personnages drôles, amateurs de bonne chère, authentiques mais cyniques nous font passer du rire aux larmes avec bonheur. Après des études en arts plastiques durant lesquelles elle découvre l'Art nouveau et l'Art déco, qui nourrissent désormais une vraie passion, Annabel débute une carrière dans la musique. Elle chante et s'accompagne à la guitare et enregistre quatre albums de folk traditionnel américain. Elle part en tournée avec le célèbre harmoniciste américain Charlie McCoy pendant plus de 15 ans. Ses spectacles en solo connaissent le même succès, Annabel ayant su mélanger les styles et les passions pour créer un spectacle qui touche toutes les sensibilités. Sans artifice, sa musique est épurée et minimaliste. Elle apparaît aux côtés d'Hugues Aufray, du groupe anglais The Animals, de Graeme Allwright, Michael Jones, Gildas Arzel ou encore Jean-Felix Lalanne. Elle forme également un duo acoustique avec la chanteuse américaine Liane Edwards appelé Women Folk et enregistre son dernier album avec Christian Séguret et Olivier Andrés pour une tournée des Zéniths avec Hugues Aufray. Le luthier Franck Cheval, probablement le plus grand créateur de guitares acoustiques en France, s'intéresse à cette artiste à la sensibilité et au charme contagieux, et lui propose de créer son propre modèle de guitare, comme il l'avait fait auparavant pour Francis Cabrel, Johnny Halliday, Diane Tell, et d'autres artistes. Mais les années passant, Annabel se lasse de la vie sur la route et des aléas de la vie en tournée… En 2010 elle rejoint Paris pour y mener des études de graphisme au terme desquelles elle trouve chez les éditions Voisin-Duchâteau, plus gros éditeur français de magazines musicaux, le moyen de mener de front ses deux passions principales : le graphisme et la musique. Elle est engagée comme directeur artistique et maquettiste pour le magazine Guitare Vintage, le Guide d'Achat Guitarist et bien d'autres encore. Sa rencontre avec Christian Séguret marque un point fondamental dans sa carrière puisque cette collaboration au départ musicale s’étendra jusque dans la réalisation des maquettes des ouvrages que le musicien et journaliste lui confira. Ainsi une série de livre sur la guitare vintage « l’Encyclopédie de la Guitare » verra le jour sous la plume de Christian Séguret et sous la direction artistique d’Annabel. Trois volumes sont déjà parus et trois autres restent encore à venir. Ce retour à une vie plus calme et plus sédentaire lui permet de se consacrer à sa passion pour la lecture et de retrouver dans la quiétude de sa maison de la région parisienne ses auteurs préférés comme Louis-Ferdinand Céline, Victor Hugo, Agatha Christie mais aussi Frédéric Dard et de se passer en boucle ses dialogues préférés par Audiard, ou ses séries-fétiches et sans snobisme : Hercule Poirot et Columbo. Cette passion pour les enquêtes avec costumes mais sans hémoglobine, ces énigmes à la mécanique redoutable et basées sur les déductions et la réflexion la mènent à faire naître Simon, son détective Italo-stéphanois, taciturne, amateur de bonne chère et d'argot. En moins de deux ans elle écrit quatre volumes qu'elle expédie chez les éditeurs, sans trop d'illusion mais néanmoins folle d'espoir… Le premier tome de Simon, Les Plumes, paraît en avril 2017, suivi des Cocottes en juin et sera suivi d’une nouvelle et de deux autres prêts à être publiés, et, espère-t-elle, de tous ceux qui germent déjà dans une imagination dont la fertilité la surprend elle-même… Peut-être parce que tous ces personnages de Simon sont inspirés du milieu de la nuit qu'elle connaît bien et affectionne particulièrement. Le lecteur retrouvera ainsi au fil des pages des fleurs de pavé, des meneuses de revue, des travestis, des musiciens, des concierges, des tenanciers et matrones, des policiers et des mariniers. Une flopée de personnages authentiques et populaires, qui raviront le lecteur par leurs dialogues ciselés et agrémentés d'argot et de « gaga » stéphanois, qui vous séduiront tant par leur originalité que par leur humanité.

    Avis clients Contre Spinoza

    Soyez le premier à partager
    votre avis sur ce produit

    Donner votre avis ✔ Votre avis a été enregistré

    Caractéristiques détaillées

    Auteur

    Diego Donna

    Editeur

    Georg

    Date de parution

    10-09-2020

    Collection

    Lumieres 21

    EAN

    978-2825711507

    ISBN

    2825711500

    Illustration

    Pas d'illustrations

    Nombre de pages

    312

    Format

    15 x 23