La grève des électeurs

Octave Mirbeau (Auteur) Paru le 24 juin 2019 Essai (broché) en français
    • La grève des électeurs_0
    • La grève des électeurs_1
    La grève des électeurs
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution 24-06-2019
      Editeur Mazeto Square
      Collection Ab Initio

      Voir toutes les caractéristiques

    • En novembre 1888, Octave Mirbeau fait paraître dans le Figaro, La grève des électeurs, véritable pamphlet contre le leurre que représente, selon lui, le suffrage universel dans le système républicain. A cette époque, cela fait quelques années déjà qu’Octave Mirbeau pointe les dérives de la IIIe République, en y dénonçant de sa plume acerbe de nombreux scandales ; souvent, pour le plus grand bonheur de certains journaux bonapartistes ou monarchistes. Mais si certains conservateurs se retrouvent dans ses articles teintés d... Voir la suite

    • 6 €
      5 €70

      Expédié sous 4 à 8 jours

      Livraison gratuite

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale La grève des électeurs

    • Prix adherent
    Ajoutez la carte adhérent à votre panier et profitez immédiatement de 5% sur tous vos achats.
    Pourquoi devenir adhérent? Découvrez tous les avantages!

    LE MOT DE L'ÉDITEUR La grève des électeurs

    En novembre 1888, Octave Mirbeau fait paraître dans le Figaro, La grève des électeurs, véritable pamphlet contre le leurre que représente, selon lui, le suffrage universel dans le système républicain. A cette époque, cela fait quelques années déjà qu’Octave Mirbeau pointe les dérives de la IIIe République, en y dénonçant de sa plume acerbe de nombreux scandales ; souvent, pour le plus grand bonheur de certains journaux bonapartistes ou monarchistes. Mais si certains conservateurs se retrouvent dans ses articles teintés d’anticapitalisme, que l’on ne s’y méprenne, Octave Mirbeau exprime avant tout une pensée qui prend sa source dans l’individualisme libertaire. En effet, si Octave Mirbeau se moque de cet « animal irrationnel, inorganique, hallucinant » qu’est l’électeur, allant d’ailleurs dans le sens de Pierre-Joseph Proudhon, quand celui-ci écrivait cinquante ans avant lui : « Alors que la Révolution française devait accoucher d’une société nouvelle, le peuple n’aura été que “le singe des rois.” » (Qu’est-ce que la propriété ? 1840), c’est pour mieux affirmer la duperie de la démocratie représentative : les classes dominantes arrivent à se faire élire et à se maintenir au pouvoir par ceux-là mêmes qu’elles exploitent davantage chaque jour. Et sous un certain pessimisme de l’auteur, se manifeste alors clairement la volonté d’inviter chacun à prendre part directement à la vie politique, en citoyen libre.

    Caractéristiques détailléesLa grève des électeurs

    AUTRES OEUVRES Autour de Octave Mirbeau

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Octave Mirbeau

    Voir Aussi