La Tentation de l'innocence

Pascal Bruckner (Auteur) Paru en septembre 1996 Essai (Poche)en français
5 1 avis
    • La Tentation de l'innocence_0
    La Tentation de l'innocence

    Revendez le vôtre : La Tentation de l'innocence en quelques clics seulement,
    sur fnac.be

    1. Vous mettez en vente
    2. Un client achète votre produit
    3. Vous expédiez votre produit
    4. Vous êtes payés
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution septembre 1996
      Editeur Lgf
      Collection Biblio Essais
      Format 11cm x 17cm
      Nombre de pages 288

      Voir toutes les caractéristiques

    • Rien n’est plus difficile que d’être libre, maître et créateur de son destin. Rien de plus écrasant que la responsabilité qui nous enchaîne aux conséquences de nos actes. Comment jouir de l’indépendance en esquivant nos devoirs ? Par deux échappatoires, l’infantilisme et la victimisation, ces maladies de l’individu contemporain.
      D’un côté, l’adulte, choyé par la société de consommation, voudrait garder les privilèges de l’enfance, ne renoncer à rien tout en étant diverti en permanence. De l’autre, il pose au martyr, même s...
      Voir la suite

    fnacpro.be

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • Prix Fnac  6 €60
    • 1 neuf dès 6 €10   et 1 occasion dès 3 €90
    • 6 €95
      6 €60

      Plus que 2 en stock

      Livraison gratuite

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale La Tentation de l'innocence

    • Prix adherent
    Ajoutez la carte adhérent à votre panier et profitez immédiatement de 5% sur tous vos achats.
    Pourquoi devenir adhérent? Découvrez tous les avantages!

    LE MOT DE L'ÉDITEUR La Tentation de l'innocence

    Rien n’est plus difficile que d’être libre, maître et créateur de son destin. Rien de plus écrasant que la responsabilité qui nous enchaîne aux conséquences de nos actes. Comment jouir de l’indépendance en esquivant nos devoirs ? Par deux échappatoires, l’infantilisme et la victimisation, ces maladies de l’individu contemporain.
    D’un côté, l’adulte, choyé par la société de consommation, voudrait garder les privilèges de l’enfance, ne renoncer à rien tout en étant diverti en permanence. De l’autre, il pose au martyr, même s’il ne souffre que du simple malheur d’exister.
    Les bien-souffrants seraient-ils les nouveaux bien-pensants ? N’est-il pas temps alors de ne plus confondre la liberté avec le caprice ? La peur et la faiblesse sont-elles le prix à payer pour notre refus de la maturité ?
    Enfin, comment maintenir la démocratie si une majorité de citoyens aspire au statut de victime au risque d’étouffer la voix des vrais déshérités ?
    Telles sont quelques-unes des questions que pose ce livre – prix Médicis/essai 1995 – en des pages à la fois intuitives et rigoureuses.

    Caractéristiques détailléesLa Tentation de l'innocence

    • Auteur Pascal Bruckner
    • Editeur Lgf
    • Date de parution septembre 1996
    • Collection Biblio Essais, numéro 13927
    • Format 11cm x 17cm
    • Poids 0,1550kg
    • EAN 978-2253139270
    • ISBN 2253139270
    • Illustration Pas d'illustrations
    • Nombre de pages 288
    • Format 11,00 x 17,80 x 1,40 cm
    • Poids du produit 0,15 Kg

    AUTRES OEUVRES Autour de Pascal Bruckner

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Pascal Bruckner

    Avis clients La Tentation de l'innocence

    5/5
    • 1
      0
    • 2
      0
    • 3
      0
    • 4
      0
    • 5
      1
    5 La sacralisation des irresponsables Posté le 07 août 2004

    Les Lumières ont encouragé l'individualisme. Mais la liberté nous expose à la responsabilité individuelle, ce qui est stressant; l'égalité favorise la compétitivité, ce qui est fatiguant; et la fraternité nous oblige à essayer de plaire à tout le monde, ce qui est un travail jamais terminé. Ainsi l'illuminisme s'est terminé avec le Romantisme et la Restauration (même si, à la longue, on est revenu au Positivisme et aux démocraties paritaires). Et, plus pertinent pour nous, le néoilluminisme libertaire des années '60-'70 s'est enlisé dans le néoromantisme actuel. Lequel est caractérisé par l'infantilisme et la victimisation. Avec des conséquences inquiétantes comme la "dictature des opprimés" (voir Alain Minc, "Epîtres à nos nouveaux maîtres"), ou la sécession des sexes (voir Elisabeth Badinter, "Fausse route"). Un classique à lire et relire.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir Aussi

      Attention Une erreur est survenue, veuillez réessayer plus tard.