La nouvelle ferme des animaux

Olivier Babeau (Auteur) Fable politique et économique à l'usage des hommes Paru le 22 juin 2017 Essai (broché)en français
3 2 avis
    • La nouvelle ferme des animaux_0
    La nouvelle ferme des animaux
    Se faire alerter

    Tenez vous alerté d'une baisse de prix, d'une promo ou d'une offre exeptionnelle.

    Revendez le vôtre : La nouvelle ferme des animaux en quelques clics seulement,
    sur fnac.be

    1. Vous mettez en vente
    2. Un client achète votre produit
    3. Vous expédiez votre produit
    4. Vous êtes payés
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • 15 €
      14 €25

      Expédié sous 4 à 8 jours

      Livraison gratuite

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale La nouvelle ferme des animaux

    • Prix adherent
    Ajoutez la carte adhérent à votre panier et profitez immédiatement de 5% sur tous vos achats.
    Pourquoi devenir adhérent? Découvrez tous les avantages!

    Caractéristiques détailléesLa nouvelle ferme des animaux

    AUTRES OEUVRES Autour de Olivier Babeau

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Olivier Babeau

    Avis clients La nouvelle ferme des animaux

    3/5
    • 1
      1
    • 2
      0
    • 3
      0
    • 4
      0
    • 5
      1
    5 Excellent livre ! A conseiller et à diffuser ! Posté le 21 avr. 2016

    Tout est dit dans ce livre, la France est un pays communiste, nous le peuple, des gentils cerfs aux services de nos nobles qui sont les fonctionnaires et nos hommes politiques ! Seule une nouvelle révolution nous sauvera...


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    1 A éviter absolument. Une trahison. Posté le 05 avr. 2016

    Olivier Babeau ne rend pas hommage à La Ferme des animaux de George Orwell, il en pervertit les valeurs et les idées. Orwell se retournerait dans sa tombe, s'il découvrait que son livre a inspiré une telle trahison. La nouvelle ferme des animaux ne dénonce pas le capitalisme, comme l’aurait préféré George Orwell qui aspirait à un socialisme de justice et d’égalité. Non. Olivier Babeau fait l’inverse. Il dénonce une société qui ne s’est pas encore assez libéralisée, il vante un modèle entrepreneurial. Ce n’est pas étonnant, de la part d’un ancien conseiller ministériel et directeur de campagne électoral. On ne risque pas d’attendre d’un tel homme une dénonciation du système capitaliste de la finance dérégulée. Quiconque a lu Orwell (voir aussi par exemple La politique selon Orwell de John Newsinger) sait qu’Orwell ne défendrait pas le cheval qui, dans la ferme d’O. Babeau, représente un entrepreneur plutôt valorisé par l’auteur. Finalement, La nouvelle ferme des animaux pervertit les valeurs humanistes de George Orwell comme la novlangue contemporaine de notre société imprégnée de néolibéralisme pervertit tout ce qu’elle touche. Livre à éviter, donc, à moins d’avoir déjà sombré dans la bien-pensance et de baigner dans la bonne conscience réformiste.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

      Attention Une erreur est survenue, veuillez réessayer plus tard.