Roberto Alagna

Roberto Alagna, né le 7 juin 1963 à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) est un fils d'immigrants siciliens. Il apprend à chanter par lui-même avant de rencontrer un professeur qui décide de lui enseigner l'art lyrique. Sa rencontre avec Gabriel...
Lire la biographie
Roberto Alagna

Roberto Alagna, né le 7 juin 1963 à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) est un fils d'immigrants siciliens. Il apprend à chanter par lui-même avant de rencontrer un professeur qui décide de lui enseigner l'art lyrique. Sa rencontre avec Gabriel Dussurget, créateur du festival d'Aix-en-Provence puis avec la pianiste Elizabeth Cooper sont déterminantes.

Puis, après avoir remporté le concours Luciano Pavarotti en 1988, il débute comme ténor lyrique dans le rôle d'Alfredo Germont dans La Traviata de Verdi. Très vite, sa carrière connaît un rapide essor qui le conduit sur les principales scènes lyriques mondiales (Scala de Milan, Metropolitan Opera de New York, Royal Opera House de Londres, Opéra Bastille de Paris, etc.).

En 2003, il a joué dans le film-opéra de Benoît Jacquot Tosca avec son épouse, la soprano roumaine Angela Gheorghiu. C'est à ses côtés qu'il interprètera L'Elisir d'Amore (Donizetti), Werther (Massenet) ou encore La Bohème (Puccini). Lors de la fête nationale française, le 14 juillet 2005, il interprète La Marseillaise devant la tribune d'honneur. La même année, il enregistre un disque reprenant plusieurs airs et duos d'opérette (Roberto Alagna Chante Luis Mariano), vendu à 400 000 exemplaires. Le 10 décembre 2006, agacé par un public hostile, il défraie la chronique en quittant la scène de la Scala de Milan en pleine représentation. Cet incident engendra un conflit avec le directeur de la Scala, Stéphane Lissner.

En 2007, il chante Le Jongleur de Notre-Dame de Massenet au Corum Berlioz de Montpellier et présente la même année la création mondiale d'un opéra composé et orchestré par son frère David Alagna dont il a co-écrit le livret avec ses frères : Le Dernier jour d'un condamné. Cette grande première adaptée du célèbre ouvrage de Victor Hugo reçut un accueil enthousiaste de la part du public du Théâtre des Champs Elysées de Paris. En août de la même année, il interprète avec grand succès Manrico du Trouvère de Verdi aux Chorégies d'Orange. L'opéra est diffusé en direct en première partie de soirée sur France 2. Il participe à Marseille avec sa femme Angela Gheorghiu à la création mondiale de Marius et Fanny, opéra composé par Vladimir Cosma d'après les oeuvres de Marcel Pagnol.

En août 2008, lors des Chorégies d'Orange il chante le rôle de Faust dans l'opéra du même nom de Charles Gounod et fait un retour à ses origines italiennes avec le disque Sicilien en novembre 2008. En 2010, à la faveur de la reprise de son nouveau récital, réapparaît un Hommage à Luis Mariano. La nouvelle version comprend les contributions d'amis comme Arielle Dombasle, Jean Reno et Elie Semoun. En 2011 sort l'opéra Fiesque d'Edouard Lalo, tel que présenté en 2006 à Montpellier avec Michelle Canniccioni, Franck Ferrari et Béatrice Uria-Monzon.

Considéré comme le plus grand ténor français vivant, Roberto Alagna ne se prive pas d'élargir son répertoire aux airs populaires latins qu'il prodigue dans le récital Pasión paru fin 2011 et porté sur scène avec succès. Le florilège arrangé et orchestré par Yvan Cassar est allongé pour sa version live sortie en CD et DVD en novembre 2012. En mars 2013 ressort le récital Verdi initialement paru en 1998, inévitable en pleine célébration du bicentenaire de la naissance du compositeur.

Parallèlement, depuis le début de l'année, le ténor se lance dans une grande tournée avec le spectacle Little Italy, un hommage à ses racines siciliennes transposé dans le New York et le Paris de son grand-père. Il en résulte un double album et un DVD parus en avril 2014 et comprenant ses reprises de classiques immortalisés par Dean Martin, Frank Sinatra, Louis Prima, Yves Montand, Serge Reggiani, Léo Ferré ou Salvatore Adamo. La même année suit un nouveau récital enregistré en studio avec le London Orchestra dirigé par Yvan Cassar ; Ma Vie Est Un Opéra comprend une quinzaine d'airs retraçant son itinéraire, dont deux duos interprétés avec Aleksandra Kurzak.

Copyright 2015 Music Story Sophie Lespiaux