Marc-Antoine Charpentier

Marc-Antoine Charpentier, né à Paris en 1643 et mort à Paris le 24 février 1704, est un compositeur français de la période baroque.

Il se rend en Italie pour faire des études de peinture, mais sous l'influence du compositeur Giacomo Carissimi il...
Lire la biographie
Marc-Antoine Charpentier
Marc-Antoine Charpentier, né à Paris en 1643 et mort à Paris le 24 février 1704, est un compositeur français de la période baroque.

Il se rend en Italie pour faire des études de peinture, mais sous l'influence du compositeur Giacomo Carissimi il fait des études de musique à Rome. Y séjournant trois années, il restera marqué par le style italien et sera le seul en France à aborder l'oratorio.

En 1672, Molière se brouilla avec Lully. Il proposa à Charpentier de remplacer ce dernier pour la musique de ses comédies-ballets au Théâtre-Français. C'est ainsi que Charpentier composa de la musique pour les entractes de Circé et d'Andromède, ainsi que des scènes chantées dans le Mariage forcé, puis Le Malade imaginaire.

À la mort de Mademoiselle de Guise en 1688, Charpentier fut employé par les Jésuites dans leurs établissements parisiens. Il devient maître de musique du collège Louis-le-Grand, puis de l'église Saint-Louis, rue Saint-Antoine. C'est à cette époque qu'il composa la majeure partie de son ouvre sacrée.

En 1698, Charpentier fut nommé maître de musique des enfants de la Sainte-Chapelle du Palais.

Sa musique tire sa substance d'un mélange des styles français et italien, auxquels elle emprunte de nombreux éléments.

Il a composé des ouvres sacrées telles que des oratorios, des messes, des psaumes, des magnificats. Il a également composé plusieurs opéras, des sonates, préludes pour orchestre, des noëls instrumentaux.

Marc-Antoine Charpentier fut presque complètement oublié jusqu'en 1953, lorsqu'il fut révélé par son Te Deum, dont l'ouverture orchestrale sert d'indicatif à l'Eurovision. C'est à Carl de Nys que l'on doit la redécouverte de ce Te Deum, qui devint également l'hymne du Tournoi des six nations.

À partir des années 1950, l'ouvre de Charpentier fut ainsi ressuscitée par Claude Crussard, Guy Lambert, et Jean-Claude Malgoire. Aujourd'hui, la moitié de son ouvre environ a été enregistrée.

L'ouvre complète de Charpentier comprend 28 volumes calligraphiés de sa main ou par Sebastien de Brossard, soit plus de 500 pièces qu'il a pris soin de classer lui-même. Cette collection, appelée Mélanges, est l'un des plus beaux ensembles de manuscrits autographes musicaux de tous le temps. À sa mort, ses neveux Jacques Édouard et Jacques-François Mathas en héritèrent. En 1727, Jacques-Édouard vendit l'ensemble des manuscrits à la Bibliothèque Royale. La collection intégra le fonds de la Bibliothèque nationale de France.

Marc-Antoine Charpentier est actuellement le compositeur baroque français le plus présent en disque et au concert.

(Source Wikipédia)