Avis client

Frédéric F.
Actif depuis le 19 juin 2005
Dernier avis le 15 octobre 2018
50 avis rédigés
4,5/5 évaluation moyenne
675 notes utiles

Lilliputia
Lilliputia Super !
Note générale
Super !
***** C'est une petite merveille que l'on doit à Xavier Mauméjean et qui se voit offrir une version en poche aux éditions du Livre de Poche : Lilliputia. Huit ans après sa première parution en grand format aux éditions Calmann-Lévy, je suis toujours hanté par certains passages et certaines images du roman. Un roman hors norme, pour un auteur au diapason, qui saura vous surprendre, vous émerveiller et vous transporter là-bas, à Dreamland ! Frederic Fontès, 4decouv
Meg
Meg Super !
Note générale
Super !
Une nouvelle édition pour cet excellent roman Le thème est captivant. Steve Alten occupe un espace laissé vacant depuis la disparition de Michael Crichton : le roman de monstre. L'auteur vulgarise juste comme il faut les détails techniques auxquels sont confrontés ses personnages. À l'époque de sa sortie en 1999, on nous vendait le livre comme le parfait mélange entre Les Dents de la mer de Peter Benchley et Jurassic Park de Michael Crichton. D'ailleurs, le prologue [d'origine] du livre lorgne bien de ce côté-là. C'est captivant, ça se lit très vite et l'auteur n'épargne rien à son héros. La suite, La Terreur des abysses, est parfaitement complémentaire avec ce premier opus, puisqu'elle relance de manière très intelligente l'intrigue, en nous racontant en détail la nature de la mission secrète de Jonas lors de sa première rencontre avec la femelle mégalodon. Intrigue qui permet d'ouvrir la porte à d'autres créatures marines oubliées... Gros potentiel puisque les romans de monstres de qualité se font plutôt rares depuis Les Dents de la mer de Bentchley, la saga Jurassic Park de Crichton, Relic et Le Grenier des enfers de Preston-Chrild et Les Ruines de Scott Smith. À ce jour, il existe cinq romans publiés aux USA, le sixième est annoncé pour fin juillet. Dans le même style, Steve Alten a écrit un one-shot, The Loch, mettant en scène un jeune biologiste amené à découvrir les secrets du Loch Ness. C'est donc une version remaniée que nous propose les éditions Pygmalion. Nouvelle traduction de Thibaud Eliroff sur cette histoire revue et corrigée par Steve Alten en 2015, et l’insertion d'un nouveau prologue de 89 pages, Meg : Origines. Et à la fin, une information qui fait chaud au cœur : "À SUIVRE..." Je croise les doigts pour que le succès soit au rendez-vous et pour que les éditions Pygmalion s'intéressent à la bibliographie abondante de Steve Alten. D'ailleurs, si nous voulons voir d'autres romans de l'auteur traduits en France, il faut faire en sorte que la parution de cet opus soit un immense succès. J'ai déjà les précédentes éditions dans la biblio, les versions US également, mais je me suis quand même procuré cette édition dès sa sortie. Merci de faire du buzz autours de ce livre, il le mérite ! Frédéric Fontès, 4decouv
Les engloutis
Les engloutis Super !
Note générale
Super !
Les Engloutis de Denis Lépée J'aime ces livres que l'on ouvre une fois par jour, pour retrouver un personnage laissé la veille. Une lecture qui devient un rituel, une impression d'amicales retrouvailles et cet attachement qui contribue à créer des liens très forts avec les protagonistes. Et cela, Denis Lépée y parvient parfaitement dans les Engloutis. Ramener ce héros est un challenge et Denis Lépée ne fait pas dans la facilité puisqu'il choisit de nous raconter ce retour de Tommaso en le faisant à la première personne. C'est à dire que l'histoire va vous être racontée du point de vue du héros. Et question "immersion", c'est parfait. J'ai apprécié cette délicatesse, cette humanité et cette fragilité dans l'écriture du romancier et dans sa façon de donner corps à Tommaso et à ses autres personnages.
Karst
Karst Bien
Note générale
Bien
Karst est une véritable bouffée d'oxygène. Cette première enquête du Lieutenant de Police Paul Kubler entre-ouvre pour nous les portes de la géologie et de l'hydrogéologie. Comme l'enquêteur, le lecteur découvre petit-à-petit la nature des sous sols de la région. Avec efficacité, David Humbert nous propose un premier roman maitrisé et un héros fort attachant. Certes, l'intrigue est classique mais du coup, Karst est une véritable bouffée d'oxygène. On se surprend très rapidement à chercher sur le net les clichés des sites évoqués dans l'histoire. Du potentiel, donc, qui promet une suite tout aussi alléchante. Je suivrai avec attention les prochaines publications de David Humbert.
Snjor
Snjor Super !
Note générale
Super !
Snjór, la neige en islandais. Snjór, la neige en islandais. Et à Siglufjördur, il y en partout. Avec ce premier roman de Ragnar Jónasson, on aura rarement eu l'occasion d'évoluer dans un polar où le décor prend autant d'importance. Siglufjördur sous la neige devient carrément le personnage principal du livre. Un citoyen dont il faut vite se faire un allié sous peine d'attraper quelques engelures... La résolution de l'intrigue devient rapidement secondaire tant on prend plaisir à découvrir les rituels et les caractéristiques des âmes de Siglufjördur. Je ne suis pas particulièrement fan des changements de narrateurs mais j'ai trouvé dans l'écriture de Ragnar Jónasson certains éléments qui font le charme de celle de Craig Johnson : cette faculté de jouer habilement, et discrètement, avec les cinq sens de ses personnages. Et ainsi frôler le lyrisme sans jamais trop en faire, en évoquant la poésie de ces petites rituels qui font le quotidien de leurs personnages respectifs. Une lecture "rafraichissante" qui confirme la volonté des éditions de La Martinière de proposer un catalogue noir qui récompense la fidélité de ses lecteurs. Ari Thór est un personnage très attachant que j'ai déjà hâte de retrouver dans la suite de ses aventures.
Note générale
Super !
« Avec Michaël Mention, le noir n'a jamais été aussi brillant. » Michaël Mention a débuté sa trilogie anglaise en 2012 avec Sale temps pour le pays, prolongée avec Adieu demain... Et achevée avec ce troisième et dernier tome, quintessence de sa bibliographie. ... Et justice pour tous, à paraitre le 9 septembre prochain, est le plus stupéfiant des romans noirs d'un auteur qui tape encore une fois très fort. Michaël Mention se hisse haut de la chaine alimentaire et devient le prédateur ultime du rayon polar. Je reprends ici même la conclusion de ma chronique de l'année dernière pour Adieu demain, qui colle parfaitement bien avec mon ressenti : « Avec Michaël Mention, le noir n'a jamais été aussi brillant. » Frédéric Fontès, 4decouv
Family killer
Family killer Très déçu
Note générale
Très déçu
0 Ce n'est plus de la verve, c'est une véritable logorrhée, on est même à deux doigts du syndrome Gilles de la Tourette, tant le livre est constellé d’obscénité et de vulgarité. Ça en devient très vite grotesque. Quand Francis Huster s'essaie au polar, il explose en plein vol dès les premières pages... Je met une étoile parce que sinon je ne peux pas laisser de commentaire, parce que cela vaut 0.
Prendre Lily
Prendre Lily Super !
Note générale
Super !
<3 Je suis épaté par la qualité d'écriture qui ressort de ce livre. Parce que de la qualité, il en faut pour nous faire tenir en haleine pendant plus de 500 pages alors que l'on connait déjà le coupable depuis le début du roman. Et la botte magique de Marie Neuser pour y parvenir ? Des personnages attachants et vivants, des "gardiens de la paix" hantés par des fantômes qui ne les lâchent pas. Avant d'être un livre sur un redoutable prédateur, Prendre Lily est un roman dédié à un héros cabossé et épris de justice, qui part à la chasse de sa propre rédemption. Marie Neuser nous prouve (si besoin est) qu'avant d'avoir une bonne histoire, il faut avoir de bons personnages. Un roman très efficace sur une enquête étonnante de pugnacité.
Note générale
Super !
.Je ne dirai pas que c'est le meilleur roman des CamHug. En fait, c'est le roman qui incarne le meilleur des CamHug. Il y a du génie dans cette partition à quatre mains qui permet à l'intrigue multi-facettes d'entrainer le lecteur dans une nouvelle expérience incroyable et sans temps mort.Dans la galaxie des romans de Jérôme Camut et Nathalie Hug, il est le parfait instantané de leurs univers.Encore une fois, leurs personnages irradient d'humanité. Ils sont suffisamment riches et caractérisés pour en faire des amis dont on ne peut plus se séparer.
Note générale
Super !
Robert Goolrick a l'art d'évoquer la moindre parcelle de beauté brillant dans les recoins les plus sombres de ses personnages. Depuis ses premiers écrits publiés en France, et à l'occasion de la publication de ce nouveau livre, on (re)découvre le talent de l'auteur quand il s'agit de sublimer la mélancolie qui consument ses protagonistes.FF
Note générale
Super !
Glaçant Très bon premier roman de Samuel W. Gailey. Je retrouve en Danny des personnages que j'avais aimé suivre dans d'autres romans, comme dans la Ligne Verte, l'Enfant perdu ou Savemore. C'est glaçant, ça défouraille de partout et c'est très bien écrit. Samuel W. Gailey utilise habilement son casting et donne à chacun un nouveau chapitre présentant son point de vue.Un de mes coups de cur de la rentrée. FF, 4decouv
Reflex
Reflex Super !
Note générale
Super !
Attention les yeux ! Viscéral.Sombre.Hanté.Brûlant.Venimeux.Coupant.Étouffant.Surprenant.C'est le nouveau roman de Maud Mayeras qui signe certainement là le thriller de l'année, du moins l'un des incontournables de 2013.Frédéric Fontès, 4decouv
Note générale
Super !
Miam ! Ghislain Gilberti est assurément l'un des nouveaux artisans de la mue du thriller made in France. Aux côtés d'Aurélien Molas, Laura Sadowski, Jac Barron, Frédérick Rapilly, Ingrid Desjours, Hervé Commère, Stephan Ghreener, Bernard Minier, Maud Mayeras, Jérôme Delafosse, les CamHug, et bien d'autres encore, il démontre avec un seul roman qu'il a déjà amplement mérité sa place aux côtés de ses pairs dans le rayon Thriller French Touch.
Note générale
Super !
Une reine ?! Non, une princesse du thriller ! Le nouveau roman d'Ingrid Desjours ne ressemble à aucun autre. L'alternance des chapitres avec ce flic atypique et cette pauvre jeune fille hantée, embarque le lecteur dans une aventure où plane les parfums de la mort. Difficile de refermer le livre une fois commencé. Fredo, 4decouv
Isabellae - Isabellae, T1
L'homme-nuit Super !
Note générale
Super !
Vivement la suite Bons dessins, belles couleurs, bonne histoire. Les personnages sont attachants. Je retrouve avec les différents changements de couleurs les différents changement de tempérament que j'avais apprécié dans une autre série de Raul : Jazz Maynard, Tome 1 : Home Sweet Home. Je ne connaissais pas Gabor mais j'attends la suite de l'histoire avec impatience . Frederic Fontès, 4decouv
Toi
Toi Super !
Note générale
Super !
Incontournable ! Si Stephen King devait avoir un disciple en Allemagne, il se nommerait Zoran Drvenkar ! Sorry, tu peux l'être si tu n'as pas lu le précédent roman de Zoran Drvenkar, qui est en bonne place dans ta pile de livre à lire depuis... sa sortie. Et là, il y a Toi. Tu découvre donc la plume de l'auteur via son nouveau roman et tu es littéralement époustouflé. Il t'aura fallu quand même quelques pages pour te familiariser avec la narration à la seconde personne et un changement de narrateur à chaque chapitre. Mais le résultat est vraiment bluffant. Contrairement à ce que la quatrième de couverture te laissait entendre, l'intrigue est complexe et prend son temps pour se mettre en place. Tu tournes les pages et tu te retrouves très loin du slasher qui transpire des quelques lignes du résumé de l'éditeur. C'est encore plus ambitieux que cela. Meilleur et tellement imprévisible. En Toi, tu vois un roman chorale dont il est très difficile de coller la simple étiquette thriller. Tu vas découvrir dans les premières parties de cette histoire psychologique un auteur qui s'attache à développer des personnages d'une étonnante richesse.Tu te plais même à croire qu'avec la moitié du casting, le romancier aurait pu en tirer deux ou trois autres histoires différentes. Tu termines le livres, avec cette impression d'avoir lu un roman qui fera date. D'ailleurs, il ne te faut que quelques minutes pour dire que c'est l'une de tes meilleurs lectures de l'année.
Note générale
Super !
La magie opère à nouveau Stephen King offre aux fans de La tour sombre un véritable petit cadeau. Il ne m'a fallut que quelques pages pour que le charme de l'univers de La tour sombre opère à nouveau. Ce nouvel opus nous permet d'en apprendre un peu plus sur les promesses qu'ont pu se faire Roland et sa mère. Avec le principe des poupées gigognes, il nous raconte l'histoire de Roland qui raconte lui -même une histoire à son ka-tet. Avec ce genre de conte, King prouve qu'il aura toujours des histoires de La tour sombre à nous raconter et que nous serons à chaque fois au rendez-vous pour suivre le chemin du rayon vert! Merci de corriger la mention erronée de RACHEL de FNAC Vannes, puisque ce tome prend place entre les tomes 4 et 5, et non 3 et 4.
Note générale
Super !
Clac ! C'est un excellent thriller juridique que nous propose Laura Sadowski. On tombe très vite sous le charme de cet avocat qui se révèle être particulièrement bon dans sa partie. La fin troublante nous fait espérer que ceci n'est que le premier opus de ce qui pourrait devenir une sérié récurrente particulièrement passionnante à suivre. L'avenir nous le dira. En ce qui me concerne, c'est mon coup de cur du genre. Je vais me ruer sur les deux romans de l'auteure qui me manquent.
Note générale
Très déçu
:( Pas beaucoup de bonnes surprises dans ce premier roman : ça tergiverse trop, c'est bavard et l'intrigue est très prévisible. Le seul intérêt de ce premier tome, c'est l'enquête secondaire menée par une héroïne plutôt attachante. Le cliffhanger la concernant à la fin du livre est le seul élément qui me donne envie de lire la suite...
Légume vert
Légume vert Super !
Note générale
Super !
! Je viens de le terminer, avec un sourire aux lèvres du début à la fin. Un livre interactif puisque si Philippe Vigand communique avec ses paupières, puisque le lecteur immobile que je fus pendant ma lecture lui a constamment répondu avec des sourires. Merci pour cette bouffée d'oxygène. Légume vert est un livre bon pour la ligne : vous savez, celle qui se forme entre vos lèvres quand vous souriez !

Attention Une erreur est survenue, veuillez réessayer plus tard.