Barbara Abel

Barbara ABEL est née en 1969. Cette jeune auteure a déjà son palmarès un prix Cognac en 2002 et un titre sélectionné pour le PRA en 2003.

Passionnée de théâtre et de littérature, elle se consacre à l'écriture de romans et elle est chroniqueuse...
Lire la biographie
5

Posté le 11.mars 2020 

Whouah quelle histoire ... du grand Barbara Abel
1

Posté le 18.avr. 2020 

Je ne sais pas combien de fois je dois vous le dire mais je n’ai jamais reçu ce livre ! Cela commence à devenir très désagréable !
5

Derrière la haine

Posté le 22.juin 2020 

Quel livre ! Je ne sais même pas par où commencer pour vous faire comprendre que vous devez absolument lire ce titre. Je l'ai découvert grâce à Cookies, qui l'avait énormément aimé, et comme il était disponible à la bibliothèque, je me suis dit que c'était le moment. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas retrouvée aussi accaparée par un titre. À peine commencée, l'histoire traînait dans ma tête, et même quand je ne lisais pas, j'y pensais. Si ce n'est pas de la manipulation mentale, je ne sais pas ce que c'est. Cette histoire est excellente ! De deux familles qui sont tellement proches, un accident provoque une haine sans borne, de laquelle va naître l'horreur. Je ne peux rien en dire de plus concernant l'intrigue, mais je peux vous dire que celle-ci ne peut pas vous laisser indifférent. Quand vous embarquez, tout est beau et sympathique. Quand vous en sortez, vous avez l'impression d'un vide qui s'est emparé de vous... et c'est délicieux ! Cette fin est inimaginable ! Jamais je n'aurais pu prévoir que l'auteur puisse aller jusque là dans la folie de ses personnages, et pourtant tout le laissait présager : les indices sont là, tout le long, et les faits ne laissent la place à aucun doute. Nous sommes bien dans un thriller, et les personnages sont dans les ennuis jusqu'au cou. Le style, quant à lui, est entraînant : porteur, fluide, agréable, j'ai l'impression de lire un titre d'une auteur que j'aime aussi énormément et qui est une reine du sadisme elle aussi. Mais là, tout est plus ancré dans la psychologie, et c'est dans notre tête que tout se joue car nous connaissons tout de la vie des personnages, et pourtant nous ne savons pas ce qu'ils ont dans la tête. Alors, nous sommes spectateurs impuissants face à ce qui se joue, et nous frissonnons pour les personnages. Il n'y a rien à dire de négatif sur ce livre, hormis que j'aurais aimé qu'il soit plus long. Heureusement, la suite m'attend... Enfin, j'espère qu'elle est à la bibliothèque, maintenant !
1

Posté le 08.avr. 2020 

JE N'AI TJS PAS RECU MA COMMANDE!!!
4

waouh !!

Posté le 28.mars 2017 

Encore un bouquin de Barbara Abel dévoré en 2 jours. L'intrigue est passionnante, beaucoup de suspens, des personnages pleins de mystères. Génial !!
5

tres bien

Posté le 22.oct. 2019 

tres bon polar se lit d'une traite
5

Un amour partagé

Posté le 09.sept. 2018 

Des 22 livres que j'ai lus cet été, c'est le thriller de Barbara Abel Je t'aime que j'ai préféré. Sans dévoiler plus d'informations que ne donne la quatrième couverture, le contenu du livre tourne autour de l'amour et de la vengeance, sentiments contradictoires mais qui vont être complémentaires dans ce livre. On peut alors penser que ce roman va être un thriller psychologique lourd, long, ennuyeux. Les premières pages pourraient faire penser à un roman niaiseux comme diraient nos amis québecois, mais petit à petit Barbara Abel développe la psychologie de ses personnages, ils prennent de l'ampleur, de la complexité et l'on se rend compte que le roman va être tout en nuances. La grande force de ce livre est de projeter le lecteur dans le roman. Il va alternativement vivre les aventures des différentes familles. J'avais l'impression d'être à côté des personnages, de partager leurs joies, leurs pleurs, de suivre les hauts et les bas de moral, leurs réflexions. J'étais un nouveau membre de famille, à chaque retournement de situation, pour la moindre progression dans l'enquête, l'histoire me prenait aux tripes. Mais attention, si Je t'aime est un thriller psychologique, ce n'est pas uniquement un roman psychologique. La seconde partie du roman va plonger le lecteur dans une sorte de course contre la montre, ses nerfs seront mis à dure épreuve comme pour les personnages du roman. Cette seconde partie est d'autant plus prenante qu'elle est crédible : pas de grands moyens comme dans un roman d'espionnage, pas de poursuite comme dans un roman noir des bas-fonds de la société. Ici ce sont des familles lambda dont la vie est altérée, mise en jeu, conditionnée par celles des autres. L'écriture est d'une efficacité redoutable : fluide, incisive, addictive car l'histoire est perpétuellement relancée. La seule petite critique que j'aurais à formuler est que, malgré une fin terrible, je trouve l'auteure un peu trop gentille avec ses héros. Elle aurait pu être plus diabolique, plus noire, plus méchante, rendre ses personnages plus pernicieux. Bref Barbara Abel maîtrise à la perfection le thriller psychologique qui séduire même ceux qui ne sont pas amateurs du genre. J'aime je t'aime.
5

génial

Posté le 01.déc. 2018 

livre passionnant , très bien écrit .
5

Onctueux comme le chocolat mais brûlant de suspense

Posté le 10.janv. 2011 

Un chocolat qui brûle ? Non, cest âcre, écurant Ici, ce roman fond dans la bouche et exhale des saveurs qui comblent notre mental. Et pourtant, le titre a du sens dans le déroulement du suspense et le tout séclaire et sassombrit comme une éclaircie entre deux moments dorage. Lhéroïne, Zoé Letellier, est un écrivain de talent qui connaît un succès fulgurant et universellement reconnu mais qui se retrouve subitement amnésique suite à un choc émotionnel particulièrement spectaculaire. Elle ne se rappelle rien, pas même son nom. Pour retrouver la mémoire ? Ses proches doivent reconstituer son passé. Mais quel passé Et les révélations quelle reçoit, sont-elles sincères et complètes ? Que veut-on lui cacher ? Pourquoi est-ce plus dur de vivre au présent avec la connaissance de son passé que de se reconstruire une vie nouvelle sans la contrainte de la mémoire ? Au plus pressé, cest de retrouver le manuscrit quelle avait promis à son éditeur le jour de laccident ; aussi de terminer les préparatifs de son mariage à J-5 alors quelle ne reconnaît pas son fiancé, voire lexistence dun hypothétique amant. Peut-elle faire crédit de ce que présentent son frère jumeau (?), sa sur aînée, ses parents ? Lobjectif lancinant : retrouver la mémoire coûte que coûte mais à quel prix ? Ce roman tient le lecteur en haleine de bout en bout, dune révélation à la suivante. Lécriture de Barbara Abel est souple et imagée, claire et agréable à suivre, avec un niveau de langue familier qui cadre bien avec ce drame où une place prépondérante est réservée à la cellule familiale, mais quelle famille ! Le caractère de chaque personnage est bien typé et lensemble baigne dans une réalité surréaliste !
3

Un bon Harlequin

Posté le 25.janv. 2014 

C'est de loin le meilleur de Barbara Abel, elle tire son épingle du jeu seulement dans les dernières pages dont la fin est très inattendue. Le corps du livre me faisait parfois penser à un bon Harlequin, heureusement que j'ai quand même continué.. Violette est la jeune fille de l'ombre d'une star de cinéma elle compte en apprendre davantage par le biais de sa mère. Lors du décès de la star, elle souhaite intégrer les paillettes mais risque de tomber de très haut..